Coronavirus : Marvel fait disparaitre un film de la phase 4

L’annonce, vendredi 3 avril, du décalage des sorties de tous les films Marvel de la Phase 4 a éclipsé une nouvelle qui risque de grandement décevoir les fans : un film a totalement disparu de la timeline.

L’effet domino produit par la pandémie de coronavirus poursuit sa dégringolade, emportant dans son sillage toute la phase 4 du Marvel Cinematic Universe. Black Widow, dont la sortie était initialement prévue pour le 1er mai 2020, ne sortira pas en VOD mais sera finalement repoussé à novembre 2020, en lieu et place de The Eternals. Le nouveau groupe de super-héros cosmiques débarquera sur grand écran en février 2021, à la place de Shang-Chi. Ce dernier est donc logiquement décalé à mai 2021 à la place de la suite de Doctor Strange qui sortira en novembre 2021, à la place de Thor: Love and Thunder. La suite de Thor: Ragnarok est ainsi décalée à février 2022. Black Panther 2, quant à lui, est maintenu pour mai 2022. Captain Marvel prendra la suite en juillet 2022.

Un film manque à l’appel

Le créneau de février 2022 était originellement prévu pour un film dont le titre n’avait pas encore été dévoilé. Or, dans la nouvelle disposition de la timeline, il n’est tout simplement plus au programme. Si, dans le meilleur des cas, il pourrait prendre le créneau suivant, en novembre 2022. Pourtant, ce dernier était supposé être réservé à Blade, dont l’avenir n’a pas été officiellement évoqué par Marvel Studios et Disney lors de l’annonce d’hier.

Le pire des cas serait que le film prévu pour février 2022 soit le remake tant attendu des 4 Fantastiques et leur intégration dans le Marvel Cinematic Universe, et qu’il soit indéfiniment décalé.

L’unique bonne nouvelle à retenir de cette cascade de reports, est que la nouvelle date de sortie de Black Widow correspond à l’anniversaire de Scarlet Johansson, qui aura ainsi le plaisir de le célébrer avec le film qu’elle a attendu de voir sortir depuis 10 ans.

Plus d'articles
DC : Le nouveau design de Wonder Woman dévoilé par Mikel Janín