Quelque chose cloche avec la mort de Black Widow dans Endgame

Nous avons tous vu le corps sans vie de Natasha Romanoff, étendue dans une mare de sang sur la roche sombre de la planète Vormir. Pourtant, quelque chose ne va pas dans son sacrifice et soulève un grand nombre de questions pour la suite du Marvel Cinematic Universe, à commencer par son propre film : Black Widow.

C’est probablement l’une des scènes les plus bouleversantes de Avengers: Endgame. Après 10 ans de présence à l’écran et son introduction dans Iron Man 2 en 2009, Black Widow a décidé de sacrifier sa vie en échange de la Pierre de l’Âme, permettant aux Avengers de renverser Thanos et rétablir l’ordre naturel de l’univers.

Gisant aux pieds de l’autel sacrificiel de Vormir, le corps sans vie de Natasha Romanoff ne laisse que peu de doutes quant à une possible résurrection du personnage. Quelques scènes plus tard, Bruce Banner confirmera qu’il n’est pas parvenu à la faire revenir.

Pourtant, quelque chose ne va pas. Et pour s’en rendre compte, il faut retourner sur Vormir, dans le film précédent Avengers: Infinity War et bien décortiquer la scène entre Thanos et sa fille Gamora.

Contradiction scénaristique ou zone de flou volontaire ?

Souvenez-vous : après avoir vu sa soeur Nebula torturée par Thanos, Gamora se résout à révéler à son père où se trouve la Pierre de l’Âme. Tout deux partent alors pour Vormir et découvrent le processus nécessaire d’obtention de la pierre : une âme, contre une autre. Découvrant qu’elle fera l’objet du sacrifice de son père, Gamora tente alors de se suicider. En y parvenant, son geste aurait conduit à un sacrifice volontaire. Thanos l’en empêche et jette sa fille du haut de l’autel.

Cette scène en dit long sur le fonctionnement du rituel destiné à obtenir les faveurs de la pierre : un suicide ne compte pas, il faut que celui ou celle qui la convoite commette un sacrifice, c’est-à-dire qu’il ou elle doit consentir à perdre une âme qui n’est pas la sienne. Il s’agit d’un détail d’importance, puisque les événements sur Vormir d’Avengers: Endgame vont à l’encontre de ce qu’il s’est déroulé dans le film précédent.

Hawkeye et Black Widow veulent tout les deux se sacrifier, tandis que chacun cherche à sauver l’autre. Alors que les deux sont suspendus dans le vide, Black Widow dit à son ami « laisse-moi partir ». Hawkeye ne relâche pas son emprise et nous voyons clairement Natasha Romanoff s’extraire de l’étreinte d’Hawkeye et se jeter dans le vide. Il s’agit donc d’un suicide, et Hawkeye se voit tout de même attribuer la Pierre de l’Âme. Une contradiction qui questionne les véritables conséquences de cette scène.

Alors, erreur scénaristique ou volonté de ne pas fermer la porte à un retour éventuel de Black Widow ?

Quelques possibilités

Passons en revue quelques-unes des possibilités offertes par cette contradiction scénaristique.

1 – Un rituel extraordinairement précis

Peut-être la Pierre de l’Âme est-elle particulièrement procédurière et suppose que l’âme sacrifiée le soit strictement et uniquement sur la roche au pied de l’autel. Gamora tentant de se sacrifier en haut de l’autel, sa mort n’aurait peut-être pas été commise à l’exact bon endroit, rendant son sacrifice caduc. C’est une possibilité, mais n’enlève rien au fait que Thanos aurait tout de même perdu une âme qui lui est chère, faisant correspondre la mort de sa fille avec les mots prononcés par Red Skull un peu plus tôt : seule véritable indication formellement formulée, à défaut de l’endroit.

2 – Black Widow savait quelque chose que nous ne savons pas encore

Le passé de Black Widow n’a pas encore été totalement exploré, la sortie de son film éponyme ayant été décalée à novembre prochain. On sait que Black Widow se déroulera, chronologiquement, après Captain America: Civil War et que le film explorera également le passé plus lointain de Natasha Romanoff par des flashbacks. En tant qu’ancienne espionne russe, peut-être a-t-elle eu l’occasion de travailler sur HYDRA, et la recherche des Pierres d’Infinité par Red Skull. Il dit lui-même avoir été banni par la Pierre de l’Espace pour avoir abusé de son pouvoir et condamné à devenir le gardien de la Pierre de l’Âme, qu’il recherchait semble-t-il également. En consentant à se sacrifier elle-même, Black Widow savait peut-être que la mort n’était peut-être pas l’issue qui l’attendait.

3 – Le geste de Black Widow est une première pour la Pierre de l’Âme

De tout ceux qui ont cherché à s’emparer d’elle à travers les âges, la Pierre de l’Âme n’a peut-être pas rencontré le cas de figure d’un sacrifice volontaire. Red Skull le dit lui-même : « la Pierre de l’Âme est différente, elle fait d’une preuve d’une certaine sagesse ». Pour s’être sacrifiée à la place de son ami et avoir endossé le prix du sang pour sauver l’univers, l’âme de Natasha Romanoff a pu démontrer sa valeur auprès de la Pierre, acceptant de se livrer à Hawkeye alors qu’il n’a pas répondu au critère édicté par Red Skull.

4 – Rien d’autre qu’un trou de scénario

Ce ne serait pas le premier, ni le dernier, du Marvel Cinematic Universe. Peut-être s’agit-il, après tout, d’une bête erreur d’écriture créant un trou de scénario qui continuera de nous faire creuser nos méninges jusqu’à ce qu’elle soit admise par les scénaristes et les réalisateurs.

À votre avis ?

Plus d'articles
L’annonce du jeu Miles Morales sur PS5 fait grimper le prix du premier comics dans lequel il apparait