Pourquoi ce que la CW s’apprête à faire avec Batwoman peut s’avérer historique

Ruby Rose ne reprendra pas le rôle de Kate Kane dans la saison 2 de Batwoman. Après plusieurs semaines de réflexion, la CW a décidé de ne pas recaster Kate Kane. Mais de créer un tout nouveau personnage pour reprendre la cape. Une décision qui pourrait durablement marquer DC Comics.

Peut-être ne l’avez-vous jamais réalisé, mais il existe aujourd’hui parmi des figures très appréciées des univers de comics, des personnages qui ne sont précisément pas nés des pages de comics. Marvel et DC confondus, ils ne sont que très peu a avoir durablement marqué les esprits. Mais les quelques personnages y étant parvenus sont aujourd’hui incontournables.

Un club très sélectif

Du côté de Marvel d’abord, on compte notamment X-23. Oui, le clone féminin de Wolverine est née dans la série animée X-Men: Evolution en 2000. Un autre mutant, Spyke, est né dans la même série et se fraiera un chemin jusque sur grand écran. Vingt ans plus tôt, Firestar naissait elle-aussi à la télévision, dans le cartoon Spider-Man et ses amis extraordinaires. Surtout, Phil Coulson – désormais un visage et un nom particulièrement connu chez Marvel – a été introduit dans le premier film Iron Man en 2008. Il apparaitra ensuite dans sa propre série Agents of SHIELD, et rejoindra Nick Fury dans les pages de comics.

Mais la tradition des personnages de comics nés sur d’autres médiums est avant tout l’apanage de DC Comics. C’est en 1940, à la radio, qu’est ainsi créé le personnage de Jimmy Olsen, dans l’émission The Adventures of Superman. Toutefois, ce seront les années 90 et, là aussi, les séries d’animation, qui entérineront cette tradition.

Harley Quinn et Terry McGinnis, le successeur de Bruce Wayne, sont tout deux nés dans Batman: The Animated Series. Si ce dernier n’a pas encore connu la gloire, Harley Quinn – quant à elle – est aujourd’hui indissociable de DC Comics. Et ce, sur tous les médiums. Elle est un personnage récurrent des comics et possède son propre titre. Elle a une série animée à son nom sur DC Universe et apparait dans deux films live-action du DCEU. Dont un qui lui est dédié.

Un choix déterminant pour le Arrowverse et l’industrie des comics

Si les personnages listés plus tôt ont pour point commun d’être nés pour la plupart dans des séries animées, Batwoman pourrait changer la donne. La CW et le Arrowverse n’en sont pas à leur coup d’essai : John Diggle, alias Spartan dans Arrow, a lui-aussi été créé spécialement pour la série. Mais il s’agissait-là que d’un personnage support. Un second rôle, certes important, tout comme Coulson, X-23 pou même Harley Quinn. Cette dernière n’ayant brigué le haut de l’affiche que tard après ses premières apparitions cantonnées à un rôle de side-kick.

Créer un personnage entièrement nouveau – Ryan Wilder – pour prendre la suite de Kate Kane en tant que Batwoman est une autre paire de manches. Un choix difficile et audacieux, qui permet à DC Comics de franchir encore un étape dans cette longue tradition en créant, sur un médium autre que les comics, un premier rôle.

Sachant que la légitimité du Arrowverse est menacée par les séries DC en préparation pour HBO Max, Greg Berlanti – le producteur – a convaincu la showrunner Julie Plec de prendre cette direction. Une manière d’innover et de doter le Arrowverse d’atouts différenciants face à l’offre très concurrentielle auquel il fait face.

Si on ne peut souhaiter à Ryan Wilder de connaitre la même trajectoire que Harley Quinn, la tâche n’en sera pas moins ardue.

Plus d'articles
Pourquoi Kang le Conquérant pourrait être le grand méchant de la phase 4 du MCU ?