Que vaut le deuxième épisode, « La Passagère », de la saison 2 du Mandalorian ?

Date de sortie
6 novembre 2020
RÉALISÉ PAR
Peyton Reed
AVEC
Pedro Pascal, Amy Sedaris
UNIVERS
Star Wars

La deuxième saison de The Mandalorian continue de se dévoiler avec le « Chapitre 10 : La Passagère ». Après un redémarrage très axé sur les fondamentaux de la saison 1, auquel nous avions accordé un honorable 6/10, que vaut ce deuxième épisode ? Réponse dans cette review, avec spoilers.

La fin de la première saison du Mandalorian avait fait souffler un vent épique sur la série. Le retour du Sabre Noir, au poing de Moff Gideon, avait raccordé la série à la grande histoire étendue de Star Wars. Pourtant, cette saison 2 démarre de manière poussive. Et son deuxième épisode, le « Chapitre 10 : La Passagère » ne déroge pas à la règle.

« Poussif » est peut-être exagéré. En soi, si on ne nous avait pas fait miroiter la « bigger picture » à laquelle se rattache The Mandalorian en fin de saison 1, ces deux premiers épisodes de la saison 2 apparaitraient honorables. Mais voilà, on en veut plus, et plus vite. Avec seulement 8 épisodes par saison, le temps est compté. Et les épisodes parenthèses de la première saison ne sont plus excusables pour la saison 2.

Pourtant, c’est exactement ce qu’est ce chapitre 10.

Que raconte le « Chapitre 10 : La Passagère » ?

Le Chapitre 10 démarre quasi immédiatement après la fin du Chapitre 9. Après avoir débarrassé Mos Pelgo du dragon krayt, Dinn Djarin traverse le désert et retourne à Mos Eisley. Il y retrouve Peli Motto et l’informe qu’il rentre bredouille, puisqu’il n’a trouvé trace d’autres Mandaloriens à Mos Pelgo.

Peli le met sur une autre piste. Un contact peut le conduire jusqu’à une planque mandalorienne, à condition qu’il le fasse passer sous le radar. Le contact en question se révélera être une femelle d’une espèce à l’apparence de crapauds bipèdes, devant retrouver son mari sur la lune Trask, dans le système de Kol Iben. D’abord réticent à faire le taxi, Dinn Djarin se résoudra à accepter la quête. Puisqu’il s’agit de sa seule piste.

Ils se feront intercepter sur le chemin, les conduisant à une course poursuite avec deux X-Wings de la Nouvelle République jusqu’à une planète de glace. Ils échapperont à leurs poursuivants, mais se retrouveront piégés à l’intérieur d’une caverne gelée habitée par des araignées géantes.

Finalement secourus par les X-Wings, ces-derniers les laisseront repartir après s’être renseignés sur l’identité du Mandalorien.

Un épisode pas désagréable, mais qui n’aura pas fait avancer l’histoire

Visuellement, le travail sur les environnements, et notamment la caverne gelée, est assez impressionnant. Les araignées de glace sont effrayantes à souhait et leurs ombres mouvant à travers les parois de glace font froid dans le dos.

Mais le scénario est vraiment poussif. Certes l’épisode renforce davantage notre appréciation de la personnalité et des capacités de Dinn Djarin. Mais nous n’apprenons rien de vraiment nouveau.

Surtout, sa quête reste au point mort et n’aura en rien avancé par rapport à la fin du Chapitre 9 et l’apparition de Boba Fett. Si cette deuxième saison est conçue en « fermeture éclair » comme la première, le Chapitre 11 devrait s’avérer plus riche en enseignements. Mais il serait alors possible de passer du Chapitre 9 au Chapitre 11, sans rien perdre de l’histoire.

Encore une fois, si la série comportait une vingtaine d’épisodes, ce genre de parenthèses seraient agréables. Mais avec 8 épisodes au compteur par saison, on est en droit d’attendre plus de la part de la série.

Difficile donc d’être très enthousiaste dans la notation de cet épisode. Gageons que le Chapitre 11, diffusé le 13 novembre prochain, lancera véritablement l’histoire de cette deuxième saison.

Que vaut le deuxième épisode, « La Passagère », de la saison 2 du Mandalorian ?
Conclusion
Un épisode décevant car ne fait pas avancer l'intrigue principale, mais agréable en tant que parenthèse d'aventure.
Les +
Un excellent travail visuel sur les environnements
Un bon équilibre dialogues/action
Les -
On n'apprend rien de plus
Un point mort narratif
5.5
/10
Plus d'articles
Sony étend son Spider-verse avec un film sur Jackpot