Quel est le problème avec Joss Whedon ?

Joss Whedon vient d’annoncer qu’il quittait la série The Nevers qu’il développait pour HBO. Une décision qu’il motive par des raisons personnelles. Tandis que Ray Fisher, l’interprète de Cyborg dans Justice League, assure qu’il s’agit des suites de ses accusations de cet été. Que se passe-t-il ?

La trajectoire peut sembler étrange. De gourou incontesté du Marvel Cinematic Universe, à sauveur de la Justice League, puis en traître Snyderien, voilà désormais Joss Whedon en paria toxique et malfaisant. Il est en tout cas dans le viseur de Ray Fisher, l’interprète de Cyborg, depuis plusieurs mois. Et son départ précipité de la série The Nevers, qu’il développait pour HBO, pourrait être une conséquence directe.

Quelle est l’affaire ?

Tout démarre le 29 juin 2020. Via son compte Twitter, Ray Fisher publie un passage du Comic Con de San Diego 2017, dans lequel il encense Joss Whedon. La vidéo est accompagnée d’une phrase : « Je retire tout ce que j’ai pu dire ». Le tweet fait l’effet d’une bombe. Et Fisher est sommé de s’expliquer. Il se jettera à l’eau le 1er juillet, dans un nouveau tweet.

Le comportement de Joss Whedon à l’égard du cast et de l’équipe sur le plateau de Justice League était inapproprié, grossier, non-professionnel et totalement inacceptable. Ce comportement a été permis, à bien des égards, par Geoff Johns et Jon Berg. Responsabilité > Divertissement

Ray Fisher, dans un tweet du 1er juillet 2020

Autant dire que l’explication a enflammé la toile. Joss Whedon a démenti, tandis que Goeff Johns s’est terré dans le silence. Jon Berg, lui, a botté en touche. Prétextant un désaccord de « dialogue », sous-entendant que les déclarations de Ray Fisher n’étaient qu’un caprice.

Seulement voilà, entre temps, Fisher a pu compter sur le soutien de Jason Momoa et de Kiersey Clemons. Surtout, le 20 août, Fisher annonce que Warner Media a diligenté une enquête interne, menée par une tierce partie.

Le départ de Whedon de The Nevers est-il un aveu de culpabilité ?

Le peu de détails et les tournures vagues employées par Ray Fisher dans ses accusations laissaient entendre qu’il était très bien conseillé sur le plan légal. À raison. Lorsqu’il y a matière à accusation, mieux vaut laisser les conclusions de l’enquête s’épandre en détails plutôt que de risquer la diffamation. Si John Berg a été remercié ou, plutôt, « replacé », Geoff Johns est lui toujours en place. En septembre, Screenrant révélait d’ailleurs qu’il avait été demandé à Fisher d’épargner Johns – employé direct de DC – au contraire de Whedon et Berg. Quant à Joss Whedon, il a pu compter sur quelques soutiens externes, mais l’enquête a suivi son cours. Jusqu’à l’annonce de cette nuit.

Si Whedon parle d’une « année éprouvante » sur le plan personnel pour justifier son départ de The Nevers, tous les indices pointent vers une éviction parallèle à l’enquête. HBO appartenant à Warner Media, le ricochet corporate a contraint HBO à sévir.

Ray Fisher ne lâchera pas l’affaire

Mais l’annonce a moyennement contenté Ray Fisher, qui s’est fendu d’un nouveau tweet.

« Je n’ai pas l’intention de laisser Joss Whedon utiliser la bonne vieille tactique hollywoodienne du « repli » pour éviter de faire face à ses responsabilités. L’enquête de WarnerMedia se déroule depuis 3 semaines maintenant. C’est manifestement lié aux résultats de l’enquête. »

Ray Fisher, dans un tweet du 26 novembre 2020

L’affaire est donc encore loin d’être close.

Plus d'articles
Deadpool 3 officiellement en développement chez Disney