Now Reading:

Agents of SHIELD : Ghost Rider enflamme la rentrée de la série

Agents of SHIELD : Ghost Rider enflamme la rentrée de la série

La série Agents of SHIELD a fait sa rentrée sur la chaîne américaine ABC. L’épisode est intitulé “The Ghost” (le fantôme). Ce premier épisode pose de nouvelles bases pour la série, et c’est dans l’ensemble réussi.

D’abord, on sait que vous êtes impatients de lire notre avis sur Ghost Rider. On comprend, mais avant cela il faut dire que ce premier épisode de la saison 4 commence fort. Et dès le début, on assiste à une magnifique scène d’action. Du coup, si vous avez peur de vous ennuyer, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas le cas pour cet épisode.

On retrouve les personnages plusieurs mois après le finale de la saison 3 et ça se sent. Le SHIELD est dirigé par un nouveau directeur et a complètement était restructuré. Tout a changé, même au sein de notre équipe favorite. Oubliez la complicité et l’esprit d’équipe qui régnait lors des épisodes précédents. Désormais, ce sont les conflits et la division qui font la loi. Et étant donné que l’unité du groupe était une chose que l’on appréciait, il faut dire que c’était plutôt dur de voir des relations aussi froides.

L’équipe est complètement fracturée. Leo Fitz et Jemma Simmons dirigent la division scientifique et doivent aussi surveiller le docteur Holden Radcliffe (John Hannah). Melinday May (Ming-Na Wen) gère la formation de la force d’intervention du SHIELD. Quant à Phil Coulson (Clark Gregg), il est redevenu un simple agent, même si ses anciens partenaires ont encore du mal à s’y faire et sont encore parfois tentés de l’appeler directeur. Il fait désormais équipe avec Mack (Henry Simmons).

Daisy, la justicière solo

“Quake”, ou Daisy, à vous de choisir, est de retour. Agissant désormais en solo, car fugitive, la jeune femme combat les “Watchdogs”, des extrémistes qui traquent les Inhumains, individus ayant des pouvoirs. Alors qu’on attendait son retour, on sent bien que pour elle, le SHIELD c’est du passé. Peut-être pas à 100%, mais on a vraiment découvert une nouvelle Daisy Johnson, ce qui attriste Phil Coulson, qui souhaite la retrouver et la sauver. Elle se rend à Los Angeles, pour enquêter sur une arme qui fait de nombreux morts et blessés graves.  Au cours de son investigation, elle tombe sur Ghost Rider. Baptisé ainsi par la population locale, le personnage n’a vraiment rien à voir avec la version qui était incarnée par Nicolas Cage.

On dit Oui à Ghost Rider !

On en a beaucoup parlé pendant l’été, il est enfin là ! Ghost Rider déchaîne les enfers dès les premières minutes. Son visage reste au départ mystérieux et il faut attendre le milieu de l’épisode pour enfin voir les traits de l’acteur Gabriel Luna. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce que Ghost Rider est super violent. On est à ça de le considérer comme un méchant. Mais c’est la stratégie globale de cette nouvelle saison. Assombrir la série et tenter de nouvelles choses et ça semble marcher. Bon même si ça fait bizarre à voir parce qu’on n’était pas habitué, au bout du compte, ça fait du bien.

De son vrai nom, Robbie Reyes, le nouveau héros ne semble pas trop être apprécié par Daisy. Cette dernière le considère comme un assassin et va même jusqu’à l’affronter. Mais Robbie lui explique qu’il ne s’attaque qu’aux criminels et c’est au cours de ce duel qu’il se transforme en Ghost Rider. Au passage, on salue la transformation, qui est franchement bien foutue. Alors qu’elle est à terre, Daisy demande à son adversaire de l’achever. Toujours rongée par la mort de Lincoln Campbell (Luke Mitchell) dans la saison 3, la jeune femme estime qu’elle mérite de mourir. Mais visiblement non, car son opposant décide de l’épargner. À la fin de l’épisode, Daisy découvre que Robbie a un frère handicapé, dont il s’occupe. On découvre alors, en même temps que l’héroïne, que ce personnage n’est pas aussi noir qu’il n’y paraît et on a vraiment hâte qu’il soit développé.

https://youtu.be/ydl0_ObqgPg

Leo Fitz et la crainte d’AIDA

D’une certaine manière, Leo Fitz représente le fan de la série qui est un peu nostalgique. Alors que son ancienne équipe lui manque, que tout a changé autour de lui et que son équipe a tourné la page, le jeune scientifique souhaite retrouver le bon vieux temps. Même sa relation avec Jemma est affectée par la réorganisation du SHIELD. Du coup, il s’est “rapproché” du docteur Holden Radcliffe, que l’on a donc découvert au cours de la saison précédente. Bien qu’il soit surveillé, ce dernier à fabriquer AIDA. Une sorte de robot humanoïde, tellement bien réalisée, que même Fitz a été bluffé par la précision de certains détails. Oui, malgré l’ambiance sombre, l’épisode se permet ce petit moment d’humour. Cependant. Qui dit robot, dit crainte de voir un nouvel Ultron. Toutefois, actionnée par le docteur Radcliffe, AIDA explique à Leo Fitz le but de sa création. “Sauver la vie des agents en me mettant en danger à leur place“, explique-t-elle. Alors future alliée ou future ennemie ? L’avenir nous le dira. Découvrez également la promo du prochain épisode, intitulé “Meets the new boss”. On devrait donc enfin découvrir le nouveau directeur de SHIELD. Cependant, il ne figure pas dans cette vidéo promo. Du coup, il faudra patienter encore quelques jours.

En tout cas, même si le ton a changé, cela reste Agents of SHIELD. On retrouve le casting et le style qui font le succès de la série. Alors que d’autres séries Marvel se concentrent autour d’un personnage (Daredeviil, Jessica Jones, Luke Cage), on a ici une série autour d’une équipe. Bien que cette équipe vient de subir la séparation pour cette nouvelle saison, cela reste une équipe. Elle est juste en train de subir les conséquences de la réorganisation du SHIELD. On a vraiment hâte de découvrir l’avenir de nos agents. Et vous, vous avez aimé cet épisode ?

Share This Articles