Now Reading:

Découvrez l’évolution de Harley Quinn depuis 25 ans

Découvrez l’évolution de Harley Quinn depuis 25 ans

Cette année, Harley Quinn fête ses 25 ans. Et ces derniers temps, elle n’a pas chômé niveau style. C’est une bonne occasion pour revenir sur l’évolution d’un personnage devenu l’un des plus populaires de l’univers DC.

 

Batman, la série animée

harley quinn

Harley Quinn fait sa première apparition dans Batman, la série animée. Paul Dini et Bruce Timm, ses créateurs, s’étaient inspirés d’un épisode des Jours et des Vies (de quoi faire sourire les fans de Friends) où l’actrice Arleen Sorkin était déguisée en arlequin. C’est d’ailleurs cette actrice qui prêtera sa voix au personnage dans la version originale du cartoon.

Arlequin d'après Picasso / Arleen Sorkin / Harley Quinn

Arlequin d’après Picasso / Arleen Sorkin dans Des Jours et des Vies / Harley Quinn

Son nom et sa tenue font référence aux bouffons romains. Les carreaux représentent les différentes facettes de l’arlequin, ces motifs rappellent aussi la dame de carreau, une carte à jouer comme son compagnon le Joker. Sa rencontre avec celui-ci et ses origines seront dévoilées par la suite dans le comics Mad Love.

Arkham Asylum

arkham asylum

Il faudra faire un bon de prêt de vingt ans pour retrouver une évolution notable dans le design du personnage. Le jeu vidéo au succès amplement mérité, Arkham Asylum, nous dévoile l’ex-psychiatre sous une nouvelle apparence. Harley a troqué sa combinaison moulante pour un look plus gothique et lolita fashion tout en restant fidèle aux couleurs rouge et noir du costume original.

New 52

Harley Quinn dans sa série solo ; Harley Quinn en couverture de Suicide Squad

Couverture de sa série solo / Couverture de Suicide Squad

Le relaunch de l’univers DC a permis au personnage de reprendre les traits sombres et provocants du jeu vidéo. Elle rejoindra la Suicide Squad et possédera sa propre série régulière (dans laquelle elle apparaîtra sous les nouvelles couleurs bleu et rouge). Sa relation avec le Joker prendra aussi un sacré virage. Séparée de celui-ci, le clown du crime en viendra à la séquestrer, lui révélant qu’elle ne serait pas la première Harley Quinn, cette dernière avouera à Batman le trouver monstrueux et plus fou que jamais.

Suicide Squad

Andwoord

Le film est peut-être l’une des plus grosses attentes/déception de l’année 2016, mais il a permis à Margot Robbie d’interpréter sur grand écran une des versions les plus explosives du personnage. Adaptée dans un look de sale gosse et très garçonne aux couleurs pastels, Harley a abandonné son célèbre marteau contre une batte de baseball. Le look fut très apprécié par le public puisqu’on ne peut ignorer son influence (tutos make-up publiés sur Youtube ; l’omniprésence de son costume aux boutiques de déguisement). Présenté comme un spin off de Suicide Squad, l’actrice reprendra son rôle dans le film Gotham Syrens.

yolandi harley

Yolandi apparaît sur le mur de la cellule d’Harley Quinn

Le réalisateur David Ayer se serait inspiré pour le couple Joker/Harley de Ninja et Yolandi, les membres du groupe sud-africain Die Antwoord. La chanteuse s’offusquera d’ailleurs sur Instagram de ne pas avoir été approchée avant qu’on leur plagie leur style. Trois ans avant la sortie du film, on pouvait déjà retrouver un poster ressemblant très étrangement à Yolandi dans Suicide Squad #20, drôle de coïncidence !

Rebirth

rebirth

Le nouveau reboot de DC harmonise ainsi le look du personnage sur papier à celui vu au cinéma. Ses aventures dans la Suicide Squad dévoilent une nouvelle panoplie à chaque épisode sous le crayon de Jim Lee. Harley Quinn est actuellement en couverture du cross-over Justice League/Suicide Squad.

hj1

Le Joker bat sa compagne avec un poisson / Harley Quinn arrache le nez du Joker

Depuis le New 52, certains fans du personnage se sentent trahis par le personnage. Jugée comme hypersexualisée et à l’apparence devenue vulgaire certains diront même qu’ils ne reconnaissent plus leur Harley Quinn. En prenant son évolution dans son ensemble, il n’y a pourtant rien de choquant. Malgré le très jeune public, ses premières apparitions dans la série animée présentaient déjà quelques références sexuelles assumées. Son look dans les comics les plus récents correspond tout à fait à celui d’une femme qui s’est émancipée d’une relation malsaine et d’un petit ami violent.

Mad love

En plus d’être passée de sidekick maléfique à l’un des personnages les plus appréciés des fans de bande dessinée, son parcours a commencé dans les cartoons, a prospéré dans les comics, a subi un revirement dans les jeux vidéo avant d’exploser au cinéma. Il s’agit sûrement d’une des plus représentatives incarnations de la culture populaire.

 

Share This Articles