Now Reading:

Les 10 trucs les plus horribles qui soient arrivés au commissaire Gordon

Les 10 trucs les plus horribles qui soient arrivés au commissaire Gordon

Si on vous demande de citer des personnages qui gravitent autour de l’univers Batman, vous diriez probablement sans hésiter le commissaire Gordon. Partie intégrante de la mythologie de l’homme-chauve-souris depuis le début, il a consécutivement été un personnage secondaire sans grand intérêt et un personnage de grande importance. Au début, il n’était qu’un vieux gentleman fasciné par Batman mais tiraillé par son sens de l’ordre et de la loi. Avec l’arc “Dark Knight”, les deux hommes sont devenus plus proches, développant un respect mutuel.

Bien évidemment, son amitié avec Batman ainsi que sa profession lui ont attiré bon nombre d’ennuis. Et même si être un proche de Batman semble une perspective réjouissante, JAMAIS vous ne souhaiteriez prendre sa place aux vues de ce qui lui est arrivé. Voici les 10 trucs les plus horribles qui soient arrivés à Gordon.

 

10 – Sa famille kidnappée

jim-gordon-batman-year-one-animated

Dans Batman Year One, le jeune détective Gordon et sa femme Barbara – tout juste arrivés à Gotham – ont connu des moments de terreur durant leur mariage maudis. Non seulement il a trompé sa femme avec l’une de ses partenaires, mais il a aussi placé Barbara et sa jeune famille à la merci de gangsters. Le point culminant est sans doute lorsque le commissaire de police le fait chanter, l’amenant à une confession douloureuse auprès de sa femme…

Mais le pire arrive lorsque les hommes de Carmine Falcone prennent sa femme et son jeune fils en otage. Après que Gordon ait abattu un à un les hommes de Falcone, l’un d’eux – Johnny Vitti – s’enfuie avec son fils sous le bras sur sa moto. En tirant dans l’un des pneus de Vitti, il perd le contrôle de son véhicule et tombe du haut d’un pont. Heureusement, Batman est là pour sauver le petit (pas Vitti).

Fin heureuse à ce qui aurait pu être une tragédie pour laquelle il s’en serait voulu toute sa vie…

 

9 – Gordon tue deux criminels et transforme leur fils en supervilain

batmanspecial05Jeune policier, Jim Gordon abat deux voleurs s’enfuyant par une fenêtre. Il s’avérait en fait qu’ils s’enfuyaient pour échapper au propriétaire de leur appartement et ainsi ne pas payer leur loyer. Le jeune fils du couple gardera en mémoire cette tragédie toute sa vie et deviendra The Wrath, un supervilain qui est une sorte d’anti-Batman. Il porte un costume similaire à celui du Chevalier Noir et arbore un W sur sa poitrine. Il revient à Gotham dans le but de venger la mémoire de ses parents et abattre leur meurtrier : Gordon. Déjà qu’abattre les parents d’un enfant devant ses yeux à cause d’une erreur de jugement a du le hanter toute sa vie, comprendre qu’il a ainsi transformé l’enfant en ennemi mortel est l’une des conséquences les plus marquantes de sa carrière.

 

8 – La mort de sa seconde femme

srah_essen_death

Sarah Essen est la partenaire avec laquelle Gordon a trompé sa femme Barbara. Forcé aux aveux, Gordon réalise que son rôle est d’être auprès de sa femme et de son fils et met fin à l’histoire avec Sarah. Elle demande sa mutation et disparait de sa vie. Dans l’arc No Man’s Land, Sarah revient et Gordon – à présent divorcé de Barbara – retombe dans les bras de son ancienne partenaire.

Alors que cette dernière s’apprête à combattre le Joker, qui retient prisonnier un groupe d’enfants dans les sous-sols du commissariat, le Joker lui jette un bébé. Par réflexe, elle lâche son arme et attrape l’enfant de justesse. Le Joker en profite, et l’abat d’une balle dans la tête. Plus tard, Gordon et Batman découvriront le corps de Sarah, dans une mare de sang…

 

7 – Gordon devient Batman, ou l’idée la plus stupide du New 52

gordon_becomes_batman

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi DC avait des difficultés à maintenir des arcs narratifs cohérents, vous pouvez vous tourner vers le New 52, le pseudo-reboot à la courte espérance de vie de l’univers DC. Durant ce-pas-vraiment-reboot, Gordon est forcé de prendre le rôle de Batman aux alentours du numéro 40. Si déjà l’idée en elle-même est stupide, la monstruosité mécanique qu’il est obligé de porter en guise d’armure n’aide pas à rendre le tout plus crédible.

Comme le dirait Gordon lui-même : “C’est l’idée la plus stupide de l’histoire de Gotham City”. Lot de consolation, cette histoire a une fin heureuse : elle s’appelle le DC Rebirth…

 

6 – Gordon est mordu par Dracula

maxresdefault

Ok, là on sort un peu des sentiers battus avec l’arc Elseworlds. Dans Batman & Dracula : Red Rain, Gordon se retrouve encore dans une situation désastreuse, une de celles pour lesquelles ce que vous avez appris à l’école de police ne vous sert à rien : un mélange de surnaturel avec un combat épique entre Batman et Dracula.

Pour commencer, le monde un peu fou dans lequel Gordon habite dans cet arc est déjà suffisant pour rendre n’importe quel mortel fébrile. Le commissaire a suivi une série d’indices de scènes de meurtres qui l’ont conduit directement dans une réunion de vampires. Clairement pris de court, il est fait prisonnier par le prince de la nuit en personne, Dracula. Il mord Gordon et aspire son sang depuis une plaie au cou – forçant Batman à une course contre la montre pour sauver son vieil ami.

 

5 – Son fils devient un serial killer

james_gordon_junior_serial_killer

James Gordon Jr est ce qu’on pourrait appeler l’exact opposé de son père. Alors que le commissaire a passé sa vie à protéger les innocents de Gotham, Junior, lui, veut tout simplement les détruire en créant une nouvelle race de supervilains, à l’aide d’un poison destiné aux enfants de la ville. Au-delà de ça, c’est un serial killer de premier ordre, avec une longue liste de cadavre dans son sillage – dès l’enfance.

Le pire dans tout ça, c’est qu’il s’agit du même gamin que Batman et lui ont sauvé de Johnny Vitti à la fin de Year One. En tant que parent, difficile de ne pas voir la suite de sa vie à travers le prisme de la culpabilité. Junior en veut également à tout les proches de son père, dont Barbara et Batman. Ses “exploits” les plus meurtriers peuvent être retrouvés dans Batman Eternal et Forever Evil.

 

4 – Son décès

sinestro-kills-gordon-in-batman-in-darkest-knight

Oui, bon, logiquement, ça mériterait la première place. Mais dans une vie pleine de tourments, quand on s’attire les foudres des pires serial killers de Gotham, il y a parfois pire que la mort. Et puis, mourir dans un comics n’est pas si grave. On arrive toujours à vous faire revenir à un moment ou un autre…

Pour Gordon, c’est par deux fois qu’il a mangé les pissenlits par la racine. La première fois, dans Justice League of America: The Nail et la seconde dans In Darkest Knight.

Dans The Nail, Gordon est déjà mort quand l’histoire commence. Son décès a résulté dans la transformation de la police de Gotham en une force militaire armée jusqu’aux dents. Ironique, quand on connait le caractère et les convictions du bonhomme

Dans In Darkest Knight, il meurt de la main de Sinistro, qui lui provoque un arrêt cardiaque.

 

3) Son divorce

commissaire_gordon_divorce

Un divorce, ça craint. Quoi qu’on en dise. Combinez les pressions d’un amour en perdition avec l’un des jobs les plus dangereux du monde et le fait que votre ex-femme a pris votre fils avec elle et s’est installée dans une autre ville, loin de vous, et vous obtenez l’état émotionnel et psychologique de Gordon à la fin de Year One. Ajoutez à cela le fait que son frère et sa belle-soeur décède subitement, ne lui laissant pas d’autre choix que d’adopter sa nièce Barbara. Dur.

 

2 – Il cause le déraillement d’un train et se fait arrêter

gordon-derails-train-in-batman-eternal

Dans Batman Eternal, durant le New 52, Gordon connait un peu de répit… de courte durée. Il tire sur un suspect non-armé et provoque le déraillement d’un train, causant la mort de dizaines de personnes. La GCPD est chargée de l’arrêter. Durant sa garde à vue, son tueur en série de fils lui rend visite et lui propose de s’évader – pensant que son père perdrait la foi dans le système qu’il avait autrefois défendu. Mais il se trompe. Gordon ne s’échappe pas et est condamné à la prison à vie.

 

1 – Sa fille se fait tirer dessus par le Joker et devient paralysée

Haaaaaaa, la fameuse Killing Joke. Dans cet arc, Barbara Gordon est victime d’une attaque planifiée du Joker, visant à faire souffrir et détruire psychologiquement le commissaire. Batman découvre que le Prince Clown du crime a placé un imposteur à sa place à l’asile d’Arkham. Alors que le véritable Joker est en liberté, Barbara ne se doute pas – lorsqu’elle va ouvrir la porte de l’appartement de son père – qu’elle ouvrirait au Joker qui lui tirera dessus à bout portant. La colonne vertébrale est touchée, Barbara sera paralysée à vie. Gordon est ensuite enlevé, drogué et torturé par le Joker qui le force à regarder des images de sa fille gisant dans une mare de son propre sang. Aussi, la narration volontairement floue de la scène laisse place aux suppositions, mais le Joker pourrait avoir violé Barbara. L’impact de cet arc sur le commissaire Gordon, aura probablement eu les pires répercutions. Il se place sans conteste à la première place de ce top 10 des pires trucs qui lui soient arrivés…

Share This Articles