Now Reading:

Les 5 mises à mort de Batman les plus sordides

Les 5 mises à mort de Batman les plus sordides

Le récent débat autour de l’éternelle idée reçue “Batman ne tue pas” qui a fait suite au visionnage de Batman v Superman prend fin avec cet article. Car oui, Batman tue, du moins il le faisait durant les premières décennies de son existence, et ce n’était pas toujours joli à voir.

Le saut de l’ange

Batman

Detective Comics #28 “Frenchy Blake’s Jewel Gang” par le duo légendaire Bill Finger et Bob Kane. Comme vous le savez, à l’époque les méchants ne devaient durer qu’un numéro et Batman se débarrassaient souvent de ses ennemies à la fin de chaque histoire. Dans ce #28, notre héros combat des voleurs de bijoux sur un toit, et jette l’un d’eu du haut du bâtiment. Il se sera révélé plus tard dans l’histoire que le pauvre mécréant et mort, écrasé sur le sol après un superbe saut de l’ange.

La strangulation

Batman

 

Detective Comics #29 “The Batman Meets Doctor Death” Bill Finger est mis sur la touche par Bob Kane est c’est Gardner Fox qui est au scénario. Batman combat Dr Death, un scientifique fou qui a créé un poison. Avec celui-ci, ce docteur maboul soutire de l’argent aux personnes les plus riches de Gotham City, le deal est simple, pas d’argent = empoisonnement. Le Batjusticier suit le méchant jusqu’à son repaire et jette un extincteur sur le médecin qui était en train de créer un nouveau poison, la mixture explose et Death, meurt. Enfin jusqu’au numéro suivant où nous apprenons que le docteur a survécu, contrairement à son employé, le pauvre Jabah. En effet, Batman a strangulé le personnage avec une fine corde. Comme quoi quand tu t’appelles Jabah tu ne peux mourir que de cette façon (petit clin d’oeil à Star Wars).

La pendaison

Batman

 

Batman #1 “The Giants of Hugo Strange” par Bob Kane et Bill Finger. Batman combat dans ce numéro l’un de ses premiers ennemis récurrents. Dans ce numéro, Strange découvre un moyen de transformer les gens en géants assoiffés de sang. Dans une planche Batman, poursuit deux géants en voiture avec son Batplane. Le chevalier noir, coutumier de superbes coups de génie, décide d’attraper une de ses cibles avec un grappin pour la soulever dans les airs, et la tuer par pendaison. C’est à mon goût la mise à mort la plus horrible de la chauve-souris, surtout quand on sait qu’à ce moment Batman à déjà trouver un sérum au poison qui transforme les hommes en géants.

L’empalement

Batman

Detective Comics #35 “The Case of Ruby Idol”, ce numéro signe le retour de Bill Finger au côté de Bob Kane sur le titre. L’histoire tourne autour d’une statuette indienne découverte par un explorateur, achetée par un millionnaire, puis volée par un homme mystérieux. Batman décide de faire sa BA du jour et part à la recherche de la statue, il finit à Chinatown où il est attaqué par deux Mongols (non, ce numéro n’est pas du tout cliché), pendant le combat, le chevalier noir donne un coup de pied à un de ses ennemis, qui trébuche en arrière et s’empale sur l’épée de son acolyte.

La tuerie en masse

Batman

Seconde histoire de Gardner Fox pour Détective Comics, ce numéro introduit la célèbre fiancée de Bruce Wayne, Julie Madison, le Batarang et la célèbre histoire “Batman vs The Vampire”. Dans celle-ci, Batman combat un mystérieux homme au masque rouge se faisant appelé The Monk (le moine). Ce dernier charme la fiancée de Bruce Wayne, et la place sous son contrôle. Sans surprises, Batman passe à l’action et après de multiples rebondissements, sort une arme à feu et fait un carnage dans le repère des vampires. Bon d’accord, ce sont des vampires, mais voir le Batjusticier dégommer à la chaîne des personnes ça reste très…déreangant.

Ce n’est qu’une liste des nombreuses mises à mort de Batman, si vous en avez d’autres à nous proposer n’hésitez pas à nous les faire partager sur les réseaux sociaux.

Share This Articles