Now Reading:

LUKE CAGE – ÉPISODES 3 ET 4 – REVIEW

LUKE CAGE – ÉPISODES 3 ET 4 – REVIEW

Luke Cage a déposé son balai et est enfin prêt à en découdre, découvrez la critique des épisodes 3 et 4.

Épisode 3 : Suite aux événements des deux premiers épisodes qui reprenaient les codes des meilleurs hood movies, on retrouve notre héros sous un angle un poil plus héroïque. Le ton sonne moins convivial, plus sérieux, et la quête de vengeance se met en place à son rythme en parsèment l’épisode de scènes d’action bien léchées (on retiendra à jamais la scène du canapé). Certaines scènes rappellent le coureur de super-jupons décrit par Brian Michael Bendis dans la série Alias, et un échange entre Misty Knight et Scarfe fait écho à la place d’un justicier dans la société, ajoutant une dimension humaine très plaisante au grand thème de Captain America : Civil War (qui se déroulerait après cette saison). Mahershala Ali livre une interprétation incroyable de Cottonmouth, bien au-delà d’un Wilson Fisk No2 qu’on aurait pu craindre. On croise les doigts pour le voir sourire d’une nouvelle dentition d’acier très prochainement. Quelques retournements de situation et un final explosif au programme, un pur plaisir !

marvel-netflix-luke-cage-trailer-mike-colter_0_115

Épisode 4 : Enfin un peu de flash-back ! L’épisode ne dévoile pas tout du passé du héros, on ne sait toujours pas comment il est passé d’officier de police à prisonnier de Seagate, des éléments qui serviront sûrement à introduire Diamondback (némésis de Cage, à ne surtout pas confondre avec la super-héroïne !) pour la suite des événements. On retrouve un Luke Cage vulnérable dans un univers carcéral des plus jouissif. L’absence de nuances de lumière entre les deux lignes de temps passant de l’obscurité de la prison pour le passé à la nuit noire dans le présent peut déranger les premières minutes, mais se justifie par la volonté de s’en sortir du héros en fin d’épisode. On apprécie fortement de retrouver Reva, ainsi que la mystérieuse clé USB qui sera la raison de son meurtre. Les expériences faites sur Luke seraient donc liées à celles faites sur Kilgrave et peut être celles de Frank Simpson dans la série Jessica Jones. Mentions spéciales à Theo Rossi (qui avait explosé l’écran dans la série Sons of Anarchy) dans le rôle de l’insupportable Shades et au costume rétro de Power Man.

Vous pouvez retrouver la critique des deux premiers épisodes ici, nous vous livrerons la critique de la suite des aventures du héros d’Harlem dès demain !

Share This Articles