Now Reading:

Luke Cage – Épisodes 5 et 6 – Review

Luke Cage – Épisodes 5 et 6 – Review

L’épisode 5 s’intitule “Just To Get a Rep”. Parfaitement approprié puisque Luke Cage est train de devenir le symbole de la justice dans Harlem. Mais va-t-il assumer ce titre ? Apparemment oui.

Épisode 5

C’est enfin la montée en puissance du héros. À la manière de Daredevil avec Hell’s Kitchen, il veut sauver son quartier. Mais les règles sont bien différentes : dans le combat qu’il mène contre Cornell Stokes (aka Cottonmouth), il n’ a pas de masque et les noms signifient quelque chose. Les habitants du quartier sont conscients de ce qu’il se trame, et c’est l’occasion pour Cottonmouth de les retourner contre Luke Cage. C’est une démonstration de force, et tous les coups sont permis.

La réponse de Luke est immédiate. Il faut s’attendre à des représailles, surtout quand on s’en prend à une personne quasi indestructible. Il devient peu à peu le héros que Harlem mérite. S’en suivent plusieurs événements. Shades reconnait enfin Luke Cage (à croire que ses lunettes sont un poil trop teintée) et Cottonmouth découvre une arme qui pourrait potentiellement le tuer. Le fournisseur étant Diamondback, il n’a que deux options : soit acheter l’arme, qui coûte plus cher que ce qu’il ne peut se permettre actuellement, soit laisser Diamondback s’en occuper, ce qui reviendrait à lui céder Harlem.

Cottonmouth perd en charisme au fil des épisodes, comme s’il devait vite laisser place à Diamondback pour qu’il se charge de tout. Le monde du personnage s’écroule autour de lui, et même si l’acteur fait un boulot fantastique on se rend vite compte que pour un grand méchant, il est assez inefficace. L’épisode tourne autour des funérailles de Pop, auxquelles Cottonmouth et Luke assistent et font un discours. Cette scène est absolument géniale et elle marque la fin du règne de Cottonmouth : sa descente aux enfers continue et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Un visage familier fait son retour : celui de Claire Temple, l’infirmière (et bien plus) des superhéros. Son arrivée signifie que Luke Cage va enfin pouvoir faire équipe avec elle, plaçant le personnage au coeur de l’action.

Épisode 6

Cottonmouth étant loin d’être le principal méchant de cette saison, cet épisode nous présente les multiples facettes de la personnalité de Mariah Dillard. Elle devient une menace importante, et Luke passe devant chez elle pour lui rappeler qu’il va bientôt se charger d’elle et de son cousin. Le truc avec Mariah, c’est que l’on sent qu’elle souhaite vraiment améliorer Harlem, mais par n’importe quel moyen.

Mariah Dillard

Ces scènes où Luke parcourt les rues de Harlem sont hautement symboliques : il ne se cache pas, au contraire, il s’affiche. Checko Coker a encore une fois était assez intelligent pour ne pas faire une énième série où le héros et le vilain se cache du public et où toute l’action s’effectue dans l’ombre. C’est aussi l’enjeu de la série : représenter quelque chose, être une inspiration.

Ce n’est que l’épisode 6 (sur 13) est pourtant on a déjà l’impression d’arriver à un point culminant du scénario. Alfre Woodard livre une incroyable performance en incarnant une Mariah Dillard en fureur face à sa perte de contrôle. Du très bon pour une mi-saison.

La review des épisodes précédents se trouve ici. On se retrouve demain pour la suite !

Share This Articles
Written by

Bat-rédacteur.