Now Reading:

MARVEL VS FOX : OU EN SONT ILS ?

MARVEL VS FOX : OU EN SONT ILS ?

Retour sur le conflit opposant les studios Disney et la 21th Century Fox, principaux propriétaires des droits d’exploitation des personnages de l’écurie Marvel.

 

Point sur les droits des personnages

Dans les années 90, la Maison des Idées vivait l’une de ses périodes les plus sombres, la direction passait de mains en mains laissant pour compte ce qui avait bâti sa légende : la créativité. D’après Stan Lee, Michael Jackson aurait même souhaité racheter Marvel en ayant pour projet de jouer Spider-Man. La maison d’édition finit par sauver les meubles en inondant le marché de produits dérivés et en vendant les droits de ses personnages à différents studios de cinéma notamment Spider-Man à Sony, ou encore Hulk et Namor à Universal. La 21 Century Fox acquerra quant à elle les droits d’adaptation de Daredevil, des X-men et des Quatre Fantastiques.

Avengers vs Xmen 2

Avengers fait un carton au box-office

 

Ascension de Marvel Studio

En 2000, la sortie de X-men marquera l’ascension de popularité des super-héros au cinéma : des thématiques matures, une esthétique assez sombre et un scénario intelligent. Le film fut un vrai soulagement pour le studio puisqu’Hollywood était encore marqué à cette époque par l’accueil catastrophique de « Batman et Robin » trois ans plus tôt. S’en suivra un bon nombre d’adaptations qui permirent à Marvel de s’autosuffire et créer le Marvel Cinematic Universe (un univers cinématographique partagé, on y retrouve les Gardiens de la Galaxie et les Avengers). Sans adaptation concrète dans un certain délai, les droits des personnages revinrent à Marvel Studio, c’est ainsi que Blade, Ghost Rider ou The Punisher rejoignirent le catalogue des personnages de nouveau exploitables pour le MCU.
De son côté, la Fox conseillée par Mark Millar, mit en chantier dans les plus brefs délais une trilogie Daredevil, mais le réalisateur David Slade abandonnera finalement le projet et Daredevil rejoint ses camarades en collant. Le studio tentera alors de troquer les personnages cosmiques des Quatre Fantastiques (Galactus, le Surfeur d’Argent, Kang le Conquérant…) contre le héros aveugle, mais la proposition fut refusée. Une phase 4 adaptée d’Annihiliation aurait donc été envisageable.

Avengers vs Xmen 1

Avengers vs X-men

En 2013, Joss Whedon (encore aux anges suite au succès fulgurant de son Avengers) annonça la présence de deux nouveaux membres à l’équipe, et pas des moindres. Il s’agissait en effet de la Sorcière Rouge et Vif Argent, deux membres iconiques de la super-équipe et tous deux enfants de Magneto, l’ennemi principal des X-men. Il confiera d’ailleurs dans la plus innocente des ironies : “Le truc avec les X-men, c’est la cohérence de leur univers. Pour moi, les Avengers, c’est plus compliqué. Je ne voudrais pas aborder les Avengers, je ne voudrais pas aborder les Quatre Fantastiques. Les X-men sont tous issus de la douleur, et la douleur c’est mon domaine. ». S’en suivra une course à la hype entre les deux blockbusters : Brian Singer remplaça le jeune Juggernaute par Vif Argent dans son script et dévoila le nom de son interprète : Evan Peters (qui jouait un second rôle dans le film Kick Ass). Disney/Marvel engagea de son côté Aaron Johnson (interprète du rôle principal dans le film Kick Ass). L’exploitation des personnages dans les deux films cités laisse à penser qu’il y eut un arrangement pour se partager les jumeaux (la Sorcière Rouge chez les Avengers, Vif Argent chez les X-men).

Le ton est donné, et il est à la mesquinerie. Penchons-nous maintenant sur les antagonistes de ces deux films. X-men : Days of Futur Past voit ses mutants chassés par un riche industriel expert en robotique et dont le nom est Trask. Pas besoin d’être le roi de l’anagramme pour y voir une pique à la poule aux d’or de Marvel, Tony Stark. De son côté, Ultron apparaît dans le second Avengers comme un métallique dictateur d’un pays de l’est , encapuchonné d’une longue cape et siégeant de façon statique et mystérieuse sur son trône. Ce n’est pas sans rappeler le Dr Fatalis, grand adversaire des Quatre Fantastiques (et propriété de la Fox). Victime de trop nombreuses comparaisons entre les films, Brian Singer interviendra : « On est les rejetons illégitimes du monde des comics ».

Marvel prône ainsi son indépendance de certains de ses personnages et en rajoute une couche avec la série Marvel’s Agents of SHIELD. On y découvre depuis la saison 2 la présence d’Inhumains, êtres évolués qui apprennent à utiliser leurs pouvoirs, isolés du reste du monde et subissant en leurs seins une bataille idéologique suprématiste. Ainsi, ils se permettent de faire écho à l’institut Charles Xavier. Le film Inhumains étant attendu pour 2019, n’est-il pas trop tôt pour introduire cet univers ?

Avengers vs Xmen 5

Ultron dans le second opus des Avengers

Gueguerre Marketing

S’ensuit une bataille marketing des plus virulentes. En s’y intéressant de prêt, on a comme l’impression que Marvel tente d’étouffer les X-men et les 4 Fantastiques sur un terrain autre que le box-office. Dans le jeu vidéo Marvel vs Capcom 2, on y retrouve pas moins de seize X-men au compteur (soit la moitié de la galerie de personnage Marvel). Sorti une dizaine d’années plus tard, Ultimate Marvel vs Capcom n’en réunira qu’une demi-douzaine, le jeu mettant en avant des personnages comme Rocket Racoon, Iron Fist, Hawkeye ou encore Docteur Strange (tous adaptés ou prochainement adaptés sur écran).

Dans la catégorie « shop » du site officiel Marvel.com, il suffit de jeter un œil sur les produits dérivés pour y retrouver les grands absents : les X-Men et les 4 Fantastiques. Certains t-shirts reprenant les couvertures des comics ayant fait le succès de l’empire seront même édités pour y retirer les personnages jugés comme foxiens.

Dans les comics, on apprendra ni plus ni moins que Vif Argent et la Sorcière ne sont pas les enfants de Magneto. De leur côté, les Quatre Fantastiques se séparent. The Punisher fait exploser trois acteurs d’un film réalisé par un « Trang », tous très ressemblants au casting des 4F de… Josh Trank. Les brumes terrigènes des Inhumains, quant à elles influeraient sur l’existence même des X-men. On ne peut faire plus explicite.

 

Avengers vs Xmen 4

Le casting des 4 Fantastiques dans la série The Punisher

Et pour l’avenir ?

Pendant que Marvel/Netflix jouit du succès de sa série Daredevil, le futur des Quatre Fantastiques n’a jamais été aussi incertain, le film ayant beaucoup souffert de la précipitation (la Fox ne souhaitant pas prendre le risque de perdre les droits sur ces personnages). Malgré l’accueil mitigé de X-men Apocalypse, la Fox multiplie les franchises (X-men, Wolverine, Deadpool, Gambit) et se lance dans des séries indépendantes (Legion, Hellfire) reprenant ainsi le schéma marketing du MCU. L’univers survivra-t-il à la retraite de Hugh Jackman et de son Wolverine ? Deadpool et la nouvelle incarnation de l’équipe d’X-men : Apocalypse auront-ils les épaules suffisantes pour satisfaire les fans ? L’avenir nous le dira.

En un siècle, on a pu noter que les cas de mains mises hollywoodiennes ne concernent pas seulement les comics, mais la littérature en général. Il suffit de regarder la liste des best-sellers du moment pour y retrouver une grande partie de livres écrits avec l’intention de finir adaptés, et les comics ne dérogent pas à la règle. La mise en avant de certaines séries comme les Inhumains ou les Gardiens de la Galaxie, passés d’équipes de seconde zone à piliers de l’univers montrent bien les intentions purement commerciales de Disney. Amère nouvelle lorsqu’on pense que les mutants dominaient les ventes tous les mois, dans les années 90.

Share This Articles