Now Reading:

Outcast, la nouvelle série de Kirkman qui va vous posséder

Outcast, la nouvelle série de Kirkman qui va vous posséder

Après The Walking Dead, voici l’autre série TV tirée d’un comics de Robert Kirkman qui pointe le bout de son nez. (je ne compte pas Fear the Walking dead qui est pour moi anecdotique) Petit retour sur le pilote en 5 points pour dire pourquoi OUTCAST c’est plus IN que OUT.

 

1. Des acteurs irréprochables

Outcast cast

Patrick Fugit, véritable inconnu, est impeccable dans le rôle de Kyle Barnes, personnage principal de la série. Le mec paumé, insociable lui va à merveille.

Les autres acteurs ne sont toutefois pas en reste. Spéciale dédicace quand même à Gabriel Bateman, (rien ne peut lui arriver avec un nom pareil) le jeune Joshua dans l’épisode, qui met des frissons.

 

2. Une narration habile

Outcast 2

La présentation des personnages est très intelligente. On nous laisse les découvrir via flashbacks et  sous-entendus dans des dialogues toujours bien sentis et pertinents.

Le rythme de l’épisode est assez lent mais l’interaction entre les personnages et cette narration Passé/Présent permet de ne pas s’ennuyer une seule seconde.

 

3. Une ambiance de dingue

Outcast 3

Il suffit de voir le générique pour comprendre. Ambiance malsaine et oppressante au programme de ce générique qui m’a fait penser à celui de The Walking Dead.

Et vient alors cette première scène…  Oh Oui, Oui et Re-Oui !! On se prend carrément un gros coup de boule dans la face devant la qualité affichée et l’acting de Gabriel Bateman. On est directement possédé par la série grâce à cette scène. (en tout cas ça a marché sur moi)

La suite de l’épisode reste du même calibre avec des moments d’angoisses assez ouf comme les flashbacks sur l’enfance de Kyle et ces fameuses scènes d’exorcismes.

 

4. De l’horreur

Outcast Joshua

Etant plutôt client de ce genre de production horreur/possession, toute la partie exorcisme de l’épisode est assez jouissive grâce encore une fois aux jeux de Fugit et Bateman. Et la suite de la série s’annonce tout autant voir plus incroyable.

 

5. Une intrigue intrigante

Outcast 4

On se retrouve à la fin de ce premier épisode avec des questions plein la tête. Les deux timelines, passé et présent, ont chacune leurs lots de mystères avec cette histoire de possession en guise de fil rouge de cette première saison.

 

Je fini sur un petit jeu de mot que j’essaye de placer depuis le début de l’article : cette série s’annonce plus INCAST que OUTCAST !! … OK je sors. Et rendez-vous le 10 juin pour l’épisode 2 (oui, c’est dans longtemps).

 

Share This Articles