Now Reading:

[Review] Batman Saga – Hors Série #6

[Review] Batman Saga – Hors Série #6

hs6

Que vous soyez un fan inconditionnel de Batman et de son univers ou bien un néophyte qui connait ce que représente Batman, ce hors-série est clairement fait pour vous. Dans ce numéro, c’est trois Batman que vous aurez pour le prix d’un. L’histoire se déroule dans un avenir proche et particulièrement chaotique. Bruce Wayne est à la retraite depuis quelques années, mais Gotham a toujours besoin de son Chevalier noir. C’est Dick Grayson, le premier Robin devenu Nightwing, qui a repris le costume de l’homme chauve-souris. Digne successeur de la philosophie de Bruce Wayne, il est accompagné par Damian Wayne, fils de Bruce et de Talia Al Ghul, au tempérament beaucoup plus enflammé. Damian a été formé par la Ligue des Assassins. C’est un combattant furieusement violent, dont la considération pour la vie humaine est aux antipodes de celle de son père.

Dans un Gotham plus meurtri que jamais par le crime et la corruption, les deux acolytes arrivent sur une scène de carnage particulièrement cruelle. De là, les événements vont profondément changer et Damian va devoir s’engager sur une voie nouvelle. Tiraillé entre sa soif de violence et son envie de gagner le respect de son père, il va devoir repenser les fondements de sa philosophie et reprendre le flambeau et fardeau de son héritage : l’identité de Batman.

Un Batman plus nuancé… et plus prometteur !

Écrit et dessiné par Kubert, ce numéro est passionnant pour quiconque s’est déjà interrogé sur le futur de Batman dans un monde où Bruce Wayne est trop vieux pour endosser le poids du costume. La thématique de l’héritage est très bien traitée, tout comme celle du tiraillement intérieur face à la hauteur de la tâche. Le legs des questionnements philosophiques du Batman de Bruce Wayne à celui de Damian est traité avec justesse, sans pour autant tomber dans le calque de l’histoire du père.

Damian, bien plus en nuances que son père, est le personnage parfait pour faire vivre le Chevalier noir dans un futur dramatique dans lequel la menace est prégnante. En tout cas, à la fin, on veut en savoir plus !

 

Share This Articles