Now Reading:

Rocket serait-il le grand méchant des Gardiens de la Galaxie 2 ?

Rocket serait-il le grand méchant des Gardiens de la Galaxie 2 ?

Toute l’intrigue des Gardiens de la Galaxie tournait autour d’une seule et même idée : la rencontre de losers magnifiques qui, par le hasard du destin (ou pas, on on y reviendra plus loin dans l’article) se rencontrent, apprennent à se connaître et forment – à la fin – une famille. Le point culminant de la métaphore étant la destruction de Ronan (et de leurs démons intérieurs) par la maîtrise de la Pierre du Pouvoir, l’une des six pierres d’infinité.

 

Une affaire de famille

rocket turns evil guardians galaxy

Ce focus sur “la famille” sera encore au coeur de la suite des aventures des Gardiens – avec plusieurs points d’ancrage : Peter Quill fera très probablement la rencontre de son père, Ego. Nebula changera de camp et rejoindra celui de sa soeur. Mantis, élevée par le père de Peter Quill, devrait rejoindre elle aussi les rangs des Gardiens. Tout comme Yondu, qui aura à faire à une mutinerie au sein de son équipage de Ravageurs.

Le tout, confirmé par James Gunn en interview avec nos confrères de CinemaBlend :

“Le premier film se concentrait sur la constitution de la famille. Le deuxième sera plus sur “comment être une famille”. Et qu’est-ce qui est le plus dur : devenir une famille, ou le rester ? Pour moi, c’est le rester. C’est affaire de compromis et de concessions. Et c’est de ça que traitera le film.”

 

De lourds secrets, de grandes conséquences

evilrocket

Si on lit entre les lignes, James Gunn nous dit que bien que l’humour restera présent, ce deuxième volet des Gardiens de la Galaxie sera plus sombre, explorera davantage la psychologie des personnages et des tensions mettront à l’épreuve leur famille nouvellement composée.

Sean Gunn, frère du réalisateur et doublure physique de Rocket, pense que son personnage est celui qui aura le plus de mal à gérer cette transition. Dans une interview accordée à ComicBook.com, il a attiré notre attention sur Rocket :

“Rocket aura beaucoup à faire dans ce film. Quelques relations seront capitales pour l’intrigue et iront bien plus loin que la simple sauvegarde de la famille. Et Rocket est particulièrement sujet au doute quant à son appartenance ou non à cette famille.”

Quand on connait le tempérament des personnages, on sait que les choses pourraient très vite déraper. Dans le premier film, les menaces vont bon train, notamment de la part de Rocket qui, d’après ses mots, “n’hésiterait pas à tuer les membres du groupe jusqu’au dernier”.

On sait déjà que Rocket est en proie à de nombreux questionnements sur sa propre identité. Cette phrase, prononcée après une altercation avec Drax dans le premier film, est très puissante :

“Je n’ai pas demandé à être démonté, puis remonté encore et encore jusqu’à devenir une espèce de monstre !”

Et bien que le film ne nous ait pas apporté son lot de réponses quant à l’origin story de Rocket, ce deuxième volet pourrait dévoiler de lourds secrets.

 

Et si Rocket avait été créé dans un but de destruction ?

La crise de foi de Rocket pourrait-elle cacher quelque chose de bien plus sombre ? Ce ne serait pas étonnant, vu la puissance du personnage. Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué, mais au moment de la destruction de Ronan, les Gardiens n’arrivent à gérer le pouvoir de la pierre qu’une fois que Rocket agrippe la main de Drax. Dans les faits, au visionnage, on a l’impression que son surnombre stabilise simplement le pouvoir de la pierre, parce qu’ils sont plus nombreux à diviser ses effets. Mais si on regarde la scène avec en tête la théorie selon laquelle Rocket est finalement celui qui parvient à stabiliser la pierre ; la scène prend une toute autre tournure :

Ok, là je vous vois venir. Vous allez me dire :

“Ouais, mais si le pouvoir de la pierre se stabilise, c’est parce qu’ils sont tous ensemble”

Que nenni ! Lorsque Gamorra prend la main de Peter, le pouvoir de la pierre continue de la consumer et Gamorra en subit aussi les effets. Lorsque Drax arrive, idem : il subit de plein fouet le pouvoir de la pierre des craquelures viennent orner son dos. En fait, Gamorra, Star Lord et Drax subissent tous les trois des transformations physiques à cause de la pierre : leur peau s’effrite, des craquelures se forment et ils ressentent une souffrance.

Ce n’est pas le cas de Rocket ! Rocket ne subit aucune transformation physique. Mieux encore, le bruitage change : alors que le contact des autres avec la pierre donne lieu à un bruit de “feu d’artifice”, lorsque Rocket saisit le doigt de Drax, c’est comme un bruit “d’activation” que l’on entend. Sur le plan qui suit, on voit même que certains effets se sont dissipés sur les autres membres des Gardiens.

 

Rocket porte-t-il finalement si bien son nom qu’il est effectivement une arme ?

La personne qui “l’a démonté puis remonté encore et encore” cherchait-elle à créer un être capable d’utiliser une pierre d’infinité ? C’est loin d’être ridicule, quand on se penche sur la création de Vision dans le MCU. Dans Avengers: Age of Ultron, Vision a été spécialement créé pour intégrer dans son corps le pouvoir de la pierre cachée dans le sceptre de Loki.

Le degré de dangerosité de Rocket, ainsi que l’objet de sa création, pourraient être centraux dans l’intrigue de ce deuxième volet des Gardiens de la Galaxie. Tous les éléments nécessaires à ce retournement de situation sont en tout cas présent. Et si on se fie aux techniques marketing de Marvel de ces dernières années – à savoir attirer notre attention sur un point de l’intrigue pendant la promo pour mieux dissimuler la vraie histoire au moment de la découverte en salles – il est possible que GoG2 ne soit pas entièrement tourné vers les origines de Star Lord, mais vers celles de Rocket.

Et même si cette théorie n’est pas avérée, elle soulève toujours de grosses interrogations quant à l’étendu du pouvoir de Rocket et son rôle dans le Marvel Cinematic Universe.

Share This Articles