Now Reading:

The Flash S03E04, «The New Rogues» – Review

The Flash S03E04, «The New Rogues» – Review

Une des choses qui fait le charme de l’univers de Flash, ce sont les Rogues. Cette équipe de vilains emblématique, généralement composée de Captain Cold, Heat Wave, Weather Wizard, Mirror Master et Top accompagnés d’autres personnages suivant les époques, se démarque des autres car elle agit avec un code. L’apparition de Mirror Master dans cette épisode 4 rappelle une des plus grosse faiblesse de la série, celle d’avoir souvent recours à un scénario type pour de nombreux épisodes : le grand méchant de la saison ayant été introduit, son intrigue est régulièrement mise en stand-by par l’apparition d’un bad-guy “temporaire” qui amènera l’action dans l’épisode de la semaine. À vrai dire, il n’y a aucun mal à ça, la CW souhaitant faire des saisons de plus de vingt épisodes en visant un public assez large, cette méthode est même nécessaire. Là où ça devient dommage, c’est qu’il devient presque impossible d’amener correctement des teams de vilains à l’écran.

Pourtant, il est certain que le résultat serait convainquant. Il suffit d’observer l’alchimie entre Captain Cold et Heat Wave dans DC’s Legends of Tomorrow. Ça marche, mais il semblerait que ce soit trop difficile à mettre en place. C’est pourquoi j’ai le sentiment qu’ils aient “gâché” un personnage aussi intéressant que Mirror Master en le faisant apparaitre et disparaitre en un seul et même épisode. Les scènes d’action sont bien faites mais son duo avec Top est très moyen puisqu’il n’y a absolument aucune profondeur.

Même si les bad guys de cet épisode ne m’ont pas fait sauter au plafond, ils auront au moins servi à une chose : entraîner Jesse Quick, la nouvelle speedster. Son costume a beau être classe, c’est absolument le même que celui de Trajectory dans la saison 2 avec un logo sur la poitrine. Sérieux, le budget est aussi serré que ça ?

La recherche du nouveau Wells donne une bonne intrigue de fond à l’épisode. Un moyen efficace d’amener un “nouveau” personnage dont les intentions restents inconnues. À voir dans les épisodes suivants si ce choix était judicieux ou pas. Il semblerait qu’après avoir utilisées plusieurs version du personnage, les scénaristes se sont rendu compte à quel point Tom Cavanagh est indispensable à cette série, et c’est tant mieux.

Au final, un épisode sympathique sur le moment mais qui laisse un peu amer après le visionnage. Dommage d’utiliser deux membres des Rogues comme des vilains de passage, à voir s’ils comptent les faire revenir par la suite.

(Le drama Flashpoint semble être évaporé pour de bon mais ce n’est que ma supposition puisque rien n’a été vraiment clarifié à ce sujet, que ce soit dans The Flash ou dans Arrow.)

On se retrouve au prochain épisode !

Share This Articles
Written by

Bat-rédacteur.