Now Reading:

Trilogie Dark Knight : 7 anecdotes méconnues

Trilogie Dark Knight : 7 anecdotes méconnues

Oui, Batfleck a fait du bon boulot en reprenant le costume de Batman dans BvS. Mais la trilogie Dark Knight, de Christopher Nolan, restera à tout jamais comme l’une des meilleures sagas cinématographiques héroïques de ces dernières années. Peut-être êtes-vous fans, peut-être pensez-vous tout savoir de la trilogie… nous verrons ça.

La réalisation de cette trilogie est à elle seule une histoire fascinante et recèle de nombreux secrets qu’il faut aujourd’hui dévoiler. Des retournements d’intrigues aux clins d’oeils bien cachés en passant par les nombreuses histoires autour d’Heath Ledger et les nombreuses fois où cette trilogie aurait pu être bien bien différente, vous trouverez tout ceci dans cet article. Certains ont adoré ces films tandis que d’autres ont détesté leur ancrage réaliste, mais toutes ces anecdotes sont purement jouissives. Alors préparez-vous et tous à la Batmobile !

 

1 – Le cameo avorté de Nightwing

knighting cameo dark knight

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand absent de la saga de Christopher Nolan est quand même l’éternel sidekick du Chevalier Noir : Robin. Dans The Dark Knight Returns, John Blake – interprété par Joseph Gordon-Levitt partage plusieurs similarités avec Dick Grayson (dont le fait le plus évident est qu’il s’appelle Robin), mais Nolan n’est pas connu pour être un grand fan du personnage et aurait décidé de ne pas l’inclure dans la trilogie.

Pourtant, les choses auraient pu être vraiment différentes. Un premier brouillon de Batman Begins incluait Robin. Enfin, presque. Il révélait que Rachel Dawes était une relation de la famille Grayson, ne restant qu’au stade de clin d’oeil. Mais Nolan a choisi de le retirer au cas où les fans se sentent déçus s’il n’arrivait pas à introduire le personnage dans les suites.

 

2 – La Warner gardait un oeil sur Di Caprio pour interpréter l’Homme-Mystère

di caprio riddle

Pour je ne sais quelle raison, l’Homme-Mystère était supposé être le méchant de chacun des films Batman depuis Batman Begins. Et ça aurait pu se produire dans The Dark Knight Rises. Sauf que Christopher Nolan n’a jamais eu l’intention d’utiliser le personnage, au contraire de la Warner si l’on en croit le scénariste David S. Goyer.

Le studio l’a approché au soir de la première de The Dark Knight pour parler de l’éventuel méchant d’un possible troisième film et le nom de l’Homme-Mystère est vite sorti du chapeau.

“De toute évidence, ce sera l’Homme-Mystère et on voit que ce soit Di Caprio”

Mais Nolan a mis un frein à leurs ardeurs en se focalisant sur le Bane de Tom Hardy. Ironiquement, Di Caprio est le seul membre du casting de Inception à ne pas avoir eu de rôle dans la trilogie Dark Knight.

 

 

3 – Michael Caine était terrifié par le Joker

michael caine alfred dark knightLa première fois que Michael Caine a vu Heath Ledger interpréter le Joker était lors de la scène du penthouse, lorsqu’il jette Rachel Dawes par la fenêtre du bâtiment. Michael Caine a révélé avoir été tellement terrifié par Heath Ledger (qui était à l’époque à 100% dans le personnage) qu’il en a oublié sa réplique une fois le Joker entré dans la pièce…

 

 

4 – The Dark Knight a causé une alerte à la bombe

L’un des exemples les plus improbables de marketing viral est probablement la campagne que la Warner avait réservée pour The Dark Knight. Afin de teaser le nouveau personnage chaotique du Joker interprété par Heath Ledger, le studio a distribué des pâtisseries aux quatre coins des États-Unis, données gratuitement à tout ceux et celles qui se présenteraient comme “Robbin Banks”. Les gâteaux présentaient une inscription : “Appelle-moi“, accompagnée d’un numéro de téléphone. Lorsqu’ils appelaient le numéro, le gâteau se mettait à sonner, contenant un téléphone. À partir de là, les fans auraient à suivre toute une série d’instructions pour entrer en contact avec le Joker. C’était très intelligent et même un peu compliqué.

Cependant, les choses ont mal tourné lorsqu’une chaîne de cinémas au Texas a décidé de récupérer l’idée. Malheureusement, ils n’ont pas eu le temps de faire comprendre qu’ils promouvaient la sortie de The Dark Knight… Ils ont envoyé leur gâteau à la chaîne de TV de San Antonio KENS 5 qui, alternée par la forme bizarre du gâteau, a cru à une bombe et a appelé les équipes de déminage…

 

5 – Heath Ledger devant et derrière la caméra

Les scènes les plus perturbantes du Dark Knight sont sans doute celles où le Joker diffuse des messages vidéo en direct à la télévision. Tournés avec une caméra classique, la réalisation de ces scènes a été confiée à Ledger par Nolan, qui n’était même pas présent pour la plupart d’entre elles. Il l’était pour la première, évidemment, mais a été tellement impressionné par le travail de Heath Ledger qu’il lui a tendu la caméra et lui simplement dit : “Fais ce que tu veux”. Ledger s’est tellement impliqué dans ces vidéos que chacune d’entre elles est différente.

 

6 – Record de plaintes pour The Dark Knight

Christopher Nolan a introduit le personnage du Joker en rendant hommage à Batman: Year One à la toute fin de Batman Begins en teasant l’existence du Joker. Le génie de Heath Ledger et la réalisation de Nolan auraient pu suffire – en théorie – à caractériser le personnage. Seulement, il se trouve qu’il y a dans le film cette fameuse scène avec le tour de magie : le Joker tue un homme de la pègre en lui enfonçant un crayon de papier à travers l’oeil. Une scène efficace, rondement menée, mais choquante et violente.

Le problème ici est surtout que le film a repoussé les limites de la classification en question, puisque le film était censé convenir pour les moins de 12 ans. Près de 200 plaintes ont été déposées auprès du British Board of Film Classification, un record pour la période 2000 – 2010.

 

7 – Le journal intime du Joker de Heath Ledger

Une fois sur les plateaux, beaucoup d’acteurs se contentent de se faire maquiller, habiller et de réciter leurs répliques. Le rôle de Heath Ledger dans la création du Joker est autrement plus collaborative. Il a occupé un rôle actif dans la création physique du Joker et à expérimenté différentes versions avant que Nolan et lui ne valident la version finale. Assez généralement, ils ont été inspirés par les peintures de Francis Bacon et ont ajouté le rouge à lèvres aux cicatrices pour donner l’impression d’un sourire constant sur un maquillage noir et blanc rappelant le clown triste.

Après s’être accordés sur l’apparence de son personnage, Ledger est devenu assez extrême dans sa façon de préparer son personnage, notamment en s’enfermant dans sa chambre d’hôtel et en tenant le journal intime du Joker. Certains estiment que c’est en s’aventurant dans les ténèbres de son personnage que Ledger s’est conduit lui-même à la mort. Mais ce n’est qu’une spéculation…

Share This Articles
Written by

Ma connaissance des comics est aussi serrée que l'entrejambe en lycra de Deadpool.