Now Reading:

Voilà pourquoi aucun Avenger n’est mort dans Civil War

Voilà pourquoi aucun Avenger n’est mort dans Civil War

On peut reprocher ce qu’on veut au DC Extended Universe, mais tuer Superman lors du deuxième film de la franchise, c’était quand même osé. Bon, Snyder a cassé tout suspens avec son plan de fin (c’est plus fort que lui), mais c’est l’intention qui compte. Du côté de Marvel, déjà huit ans (HUIT ANS) que l’univers cinématographique existe et, prouesse, aucun personnage majeur n’est mort.

On a dit "majeur"...

On a dit “majeur”…

 

Pourtant, Captain America: Civil War aurait pu être le bon moment. Du côté des fans, on s’attendait à voir le Captain mourir sur l’autel de la discorde, bouleversant à jamais l’intrigue, comme dans les comics. Sauf que voilà, même si on est vraiment désolés pour ce pauvre Rhodie et sa paraplégie due à un Vision qui en a cruellement manqué, la grosse fracture dramatique tant attendue n’a pas eu lieu. La question qu’on est en droit se poser est donc “pourquoi” ?

 

 

1) Le poids de la machine Disney

Dans une interview accordée à ComicBook.com, les deux scénaristes de Civil War, Christopher Markus et Stephen McFeely, tuer un personnage majeur n’est pas si simple lorsqu’il évolue dans un univers partagé. Avant même le début de l’écriture du film, certains personnages sont déjà écrits pour d’autres films à venir. Comme l’explique Markus :

Il y a des décisions qui sont prises en haut lieu et qui sont du genre : “On veut que ce gars se batte dans tel film, donc vous pouvez pas le tuer”.

C’est malheureusement le jeu… Avant même que le film ne soit présenté, on savait que Black Panther et Ant-Man ne risquaient rien dans Civil War puisque les deux étaient programmés pour apparaître dans d’autres films plus tard. De ce fait, il est plus difficile d’être surpris. Mais la raison “industrielle” n’est pas la seule qui explique qu’aucun Avenger ne soit mort en huit ans. D’autres concernent davantage l’aspect scénaristique.

 

2) Dramatiser les enjeux ne veut pas forcément dire tuer les personnages principaux

C’est en tout cas ce que pense le duo de scénaristes de Civil War. Le recours à la mort d’un personnage marquant provoque un choc, une stupeur, certes, mais donne une porte de sortie facile à l’histoire. Dans les comics, deux personnages importants meurent durant la guerre civile : Goliath, tué par le cyborg/clone de Thor appelé Ragnarok et le Captain, de la main de Crossbones et d’une Sharon Carton a qui on a lavé le cerveau. Dans les comics, le conflit prend racines dans un contexte particulièrement plus complexe et nébuleux. Dans le cas du MCU, la mort de Tony Stark ou de Steve Rodgers aurait eu un impact démesuré sur l’univers, qui s’en serait retrouvé totalement déséquilibré. L’objectif, pour Markus et McFeely, était de se concentrer sur les accords de Sokovie et ce qu’ils impliquaient:

 

Markus: Tuer un personnage aurait solutionné le conflit immédiatement. On voulait que les événements restent fouillis, que chacun garde une boule au ventre à la pensée de ce que ces accords pouvaient apporter en terme de division. Et surtout, qu’ils ne trouvent aucune conclusion.

Le but était de placer principalement le drame dans les potentialités de conflit plutôt que dans le conflit lui-même. Que chacun se sente à la frontière de l’implosion.

McFeely: J’entends ça tout le temps :  “pour tout chambouler, il faut tuer les personnages”. Eh bien, je crois que l’on a réussi à tout bousculer, à remuer les choses, sans forcément avoir facilement assassiné la moitié du casting. Ce n’est pas le seul moyen de changer l’univers.

Ce qui ne veut pas dire, pour ceux qui souhaitent à tout prix voir des Avengers mourir, qu’il faut considérer les deux scénaristes (qui travaillent actuellement sur Infinity War) comme des sentimentaux qui n’auront jamais recours au procédé :

Markus: On les tuera si c’est utile de le faire. Ça ne nous fait pas peur !

 

3) Parce que les Avengers doivent affronter la guerre d’Infinité ensemble

L’arc narratif des Avengers, en terme de philosophie, n’est pas compliqué : ce sont des vengeurs, des sauveurs – leur unité n’a de sens que dans les pires moments. C’est face à la première grande catastrophe qu’ils se sont assemblés pour sauver la Terre de la guerre déclarée par Loki. Maintenant que la Terre est sûre et que l’heure est au bilan, ils se divisent. Lors de la prochaine grande catastrophe, l’Infinity War, ils se regrouperont à nouveau, mettant de côté leurs différends. Car ils devront être prêts à faire face à la plus grande menace de l’univers quand Thanos mettra le pied sur notre planète. Ne vous attendez pas à voir ces héros s’en tirer indéfiniment ; on ne peut tromper la Mort éternellement… Et Thanos est bien placé pour le savoir.

 

thanos2jpg-958b06_1280w

 

Share This Articles